Un projet en 3 phases

Première phase : 2017-2020

Les opérations lancées en 2017, portent sur les premiers aménagements en gare de Toulouse-Matabiau. Cette première période de travaux est également consacrée à la libération de plusieurs emprises ferroviaires, la refonte des accès de la gare routière, l’amélioration des accès au métro pour les personnes à mobilité réduite (PMR), la mise en valeur de la façade de la gare historique, la réorganisation du parvis et des abords du canal du Midi, ainsi qu’au réaménagement des boulevards Pierre Semard et Bonrepos.

Deuxième phase : 2020-2024

La livraison des premiers programmes de bureaux, précèdera l’aménagement du nœud ferroviaire toulousain, qui dotera le futur Pôle d’Échanges Multimodal de toutes les fonctionnalités liées au train tandis que le bâtiment voyageurs historique s’ouvrira sur Marengo.

Troisième phase : 2024-2030

Les travaux du futur Pôle d’Échanges Multimodal s’intensifieront pour une mise en service complète prévue en 2030.

En savoir plus sur le calendrier global du projet

 

Un chantier responsable

Des dispositifs de réduction et/ou de compensation des impacts environnementaux sont à l’étude.

La première étape du chantier comprend des heures en insertion sociale. Les marchés de travaux prévoient des clauses facilitant l’accès à la commande publique des entreprises locales. Les entreprises devront respecter une charte « Chantier propre » pour la valorisation des matériaux et la gestion des déchets de chantier.

Un chantier coordonné avec les autres projets de la Métropole

La conception de Toulouse EuroSudOuest tient compte de plusieurs opérations :

  • Le réaménagement de la rue de Bayard, dont les cheminements piétons et cyclistes répondront à ceux du quartier Matabiau, est déjà terminée ;
  • La transformation des allées Jean-Jaurès, entre le centre-ville et le quartier Marengo est en cours ;
  • L'entretien et la valorisation du canal du Midi (Plan Canal 2016-2020) ;
  • Le chantier de la future 3ème ligne de métro Toulouse Aerospace Express qui desservira le Pôle d'Échanges Multimodal en 2024.