Concertation
Photos-Vidéos
Publications

Une nouvelle offre de transports

Favoriser la mobilité sous toutes ses formes

Le volet transport du projet Toulouse EuroSudOuest se fixe des objectifs ambitieux en termes d’offre et de combinaison des différents modes de transport. Pour les atteindre, il s’appuie sur la stratégie des acteurs locaux du transport et anticipe la croissance de l’offre ferroviaire (TER, TGV).

Développer les transports urbains et interurbains

  • Une vision d’avenir à l’échelle métropolitaine et régionale : autorité organisatrice des transports de l’aire urbaine toulousaine, le Syndicat Mixte des Transports en Commun Tisséo, qui fédère 99 communes, a formalisé, dans son Projet Mobilité, ses priorités à l’horizon 2025-2030 : il entend renforcer l’accessibilité de la métropole, maintenir l’attractivité des zones d’emploi et organiser les conditions de la mobilité dans la perspective d’une croissance démographique soutenue
  • La 3ème ligne met le métro en première ligne : la mise en service d’une 3ème ligne de métro dans la métropole (la ligne TAE, Toulouse Aerospace Express) doit encourager l’utilisation des transports urbains, d’autant que son tracé desservira 230 000 habitants et 66 000 emplois salariés privés. La future ligne desservira la gare Matabiau ainsi que les quartiers de Raynal, Bonnefoy et Marengo, situés dans le périmètre du projet Toulouse EuroSudOuest.
  • L’atout bus valorisé : le Schéma départemental des transports collectifs prévoit de développer, d’ici 2020, le réseau de bus Arc-en-ciel, de manière à relier les communes de la Haute-Garonne à la ville centre, et plus particulièrement à la gare Matabiau.


Consulter l’itinéraire de référence et les options du tracé de la 3ème ligne de métro 

Renforcer l’offre ferroviaire

Si le plan Rail Midi-Pyrénées a déjà permis de rénover quelque 500 km de voies ferrées, d’autres travaux d’amélioration des infrastructures ferroviaires, au nord de Toulouse notamment, sont prévus pour anticiper la croissance de l’offre ferroviaire dans la région.

Mais ce sont aussi les projets d’envergure nationale qui vont contribuer à mieux relier Toulouse aux autres capitales régionales, à Paris et à la péninsule Ibérique. Dès 2017, la mise en service de la ligne à grande vitesse entre Tours et Bordeaux mettra Toulouse à 4h15 de Paris. Une première étape avant l’arrivée du Grand Projet Ferroviaire du Sud-Ouest (GPSO) qui permettra l’arrivée du TGV au cœur de Toulouse en 2024, qui raccourcira encore d’une heure le trajet entre la ville rose et la capitale.

Consulter la carte du réseau TER Languedoc Roussillon Midi Pyrénées

Consulter la carte du tracé du Grand Projet Ferroviaire du Sud-Ouest (GPSO)

Consulter la carte des Aménagement Ferroviaires au Nord de Toulouse (AFNT)